Editos

Editos



Newsletter - Septembre 2014!

Publié le 24/09/14

C'est aussi la rentrée pour Les enfants de la psychanalyse!
Maintenant que la naissance de la revue est actée, nous allons avoir  beaucoup de choses à nous dire. Commençons pas quelques nouveautés, les enfants de la psychanalyse sont désormais sur Facebook.
N'hésitez pas à nous " liker" et vous serez ainsi tenus au courant des publications au fur et à mesure.  N'hésitez pas, donc à nous encourager sur cette voie de la modernité qui est de faire exister la psychanalyse aussi sur les réseaux sociaux....vaste programme!
https://www.facebook.com/revuelesenfantsdelapsychanalyse

Quelques articles phares à lire ou à relire:
Thierry Bokanowski nous encourage à penser les équivalents symboliques dans son article " De quoi le pénis est il le symbole?" à suivre sur
http://www.lesenfantsdelapsychanalyse.com/fondamentaux/concepts-cles
Françoise Cointot nous plonge dans la clinique d'un "enfant pour qui parler ne voulait plus rien dire" http://www.lesenfantsdelapsychanalyse.com/fondamentaux/mythes-anti-mythes
Samuel Lepastier s'amuse à débusquer les malentendus autour de la psychanalyse dans son article "Psychanalyse et superstitions" http://www.lesenfantsdelapsychanalyse.com/breves-de-psychanalyse
Et beaucoup d'autres bien sûr que vous pouvez consulter sur l'ensemble de la Revue.

Nous souhaitons donner à la revue également un esprit de communauté et nous pensons que cela ne peut pas se faire sans vous, confrères, amis, ou simples curieux. Pour faire en sorte que le message de la psychanalyse et du pouvoir de l'inconscient ne soit pas relégué derrière les multiples formes de thérapies. Et que nos convictions et avant nous, celles de nos maîtres restent des fondements essentiels pour continuer à promouvoir  la pensée psychanalytique, à travers nos témoignages et notre réflexion sur notre clinique , notre travail au sein des institutions, notre lecture de l'actualité et notre regard sur la culture contemporaine.

Alors tant qu'il y aura des psychanalystes, il y aura des  débats, et ici on en parlera! Qu'on se le dise...





Envoyer à un ami
Partager l'article :