Galeries

Galeries

En quête d'inconscient...Découvrir l'oeuvre de Bernard Réquichot.

08/01/20
De 1954 à 1961, Bernard Réquichot (1929-1961) n’a cessé d'expérimenter, privilégiant l'étude d’un monde intérieur, dans lequel hallucination et énigme avaient partie liée.

Pour cet artiste encore peu connu du grand public, qui n’aimait guère que ses toiles sortent de l’atelier, toutes les formes de création étaient à explorer, dessin, peinture au couteau, raclage, découpage et collage. A partir de 1955, il produit aussi les «reliquaires», des boîtes contenant des objets et des crânes d’animaux peints. Durant ces quelques années de création si fécondes, l’écriture accompagne l’acte de peindre, de coller, d’assembler à travers un journal non daté, des poèmes, un roman inachevé…

Les collections du Musée national d'art moderne - Centre Georges Pompidou permettent de découvrir certaines de ses toiles, dont "La cocarde - Le déchet des continents" (1961), qui traduit son approche sensible de la nature et dans laquelle on peut voir les prémisses d’une œuvre écologique.

Dans la nuit du 4 décembre 1961, quarante huit heures avant le vernissage de son exposition chez son galeriste Daniel Cordier, Bernard Réquichot, alors âgé de 32 ans, se jette par la fenêtre de son atelier-domicile. Quand la rencontre entre monde intérieur et monde extérieur n’est pas chose facile, une faille s’ouvre. Certains cartels du Centre Georges Pompidou ne portent pas la mention de l’année de son décès, comme en écho à ses recherches et à la fin tragique de son existence ?

On peut voir quelques oeuvres de Bernard réquichot au Centre Pompidou au Niveau 5 - Exposition-dossier 27, Galerie du XXème siècle, Daniel Cordier
La galerie Alain Margaron à Paris, a consacré en 2019 une exposition à l’œuvre de Bernard Réquichot. La galerie a présenté trente-cinq œuvres de l’artiste de 1955 à sa mort en 1961. A cette occasion, les éditions Flammarion ont publié une importante monographie par Jean-François Chevrier, avec la collaboration de Élia Pijollet, Bernard Réquichot, Zones sensibles, Flammarion, 2019.

Léopoldine Lalu, Psychologue clinicienne
Papiers choisis, 1957, - fragments d'illustrations de revues déchirés La cocarde - Le déchet des continents, 1961 - Coll Centre Pompidou Sans titre (1956) - Huile au couteau sur toile Traces graphiques, 1958 -Coll Centre Pompidou Sans titre, 1960-Coll Centre Pompidou

Envoyer à un ami
Partager l'article :