Cinema

Cinéma / Théâtre


Article de : Catherine Joubert et Amélie de Cazanove
Catherine Joubert, pédopsychiatre, psychanalyste SPP
Amélie de Cazanove, psychologue clinicienne, psychanalyste SPP

Mental - Saison 1

Publié le 14/10/19

Adaptation d’une série finlandaise plébiscitée dans son pays, Mental sortira à partir du 25 Octobre 2019 sur la nouvelle plateforme de FranceTV, Slash. Destinée à un public entre 15 et 30 ans, elle relate en 10 épisodes de 26 minutes, les aventures de 4 adolescents et jeunes adultes hospitalisés en pédopsychiatrie.
Dès l’écriture du scénario Catherine Joubert et Amélie de Cazanove ont été sollicitées par le producteur Augustin Bernard pour apporter leurs éclairages de professionnels du soin psychique auprès d’adolescents. Catherine Joubert est pédopsychiatre et travaille au Centre Myriam David de la Fondation Rotschild ainsi qu’à l’ASM13, Amélie de Cazanove est psychologue clinicienne et travaille dans une unité d’hospitalisation pour adolescents et jeunes adultes.

"Nous avons été particulièrement sensibles au projet des auteurs de rendre la maladie  psychique plus familière et accessible à un public jeune. L’idée était que l’on puisse s’identifier aux personnages adolescents et reconnaître dans les souffrances qu’ils traversent  des éléments possible de sa propre expérience, afin d’éviter de stigmatiser la maladie mentale.
Il nous a été demandé d’avoir un regard objectif et professionnel sur tous les éléments que pouvaient proposer le scénario. La question de la vraisemblance a été au cœur de notre réflexion. La vraisemblance n’est pas forcément la vérité et il était clair que les scénaristes (Marine Maugrain-Legagneur et Victor Lockwood) devaient conserver une ligne fictionnelle propre à l’identité de la série. Il fallait être vigilant sur la représentation des troubles psychiques. Leurs manifestations ne devaient pas être trop caricaturales ni grossières. Du côté des soignants, nous avons travaillé sur leurs positionnements, et les différences qui existent entre les fonctions et la manière entre autres de s’adresser aux patients, de distribuer les médicaments et de contenir la souffrance psychique. Nos remarques n’ont pas toujours donné lieu à des modifications de l’écriture, surtout quand un ressort dramatique était en jeu,  mais elles ont été l’objet de nombreux échanges qui témoignaient de la complexité du sujet.
Nous avons également été sollicité pour une réunion de travail avec les comédiens qui allaient incarner les adolescents pour les aider à appréhender leurs personnages en restant au plus juste. Nous leur avons rappelé par exemple qu’il s’agissait avant tout d’adolescents dont les troubles se font sentir parfois mais pas en permanence."

Le résultat est que Mental est très crédible, le ton est juste. D’emblée le spectateur partage le questionnement des personnages sur leur mal être et leurs possibles pathologies. Au fil des épisodes, les personnages apprennent à reconnaître leur trouble dans le magma émotionnel qui les submerge et apprivoiser les soins. La série montre l’univers de ces 4 adolescents qui vivent leurs mouvements entre la traversée adolescente et leurs pathologies ou difficultés psychiques. Vraisemblable, elle joue sur plusieurs registres dont l’humour, et l’authenticité. Chaque personnage a un trajet et l’arc narratif, s’il est sensible, évite de tomber dans le piège de situations trop évidentes et simplistes. En cela Mental gagne son pari d’être à la fois une fiction tendue, drôle et enlevée, et une représentation réaliste du vécu des adolescents hospitalisés.
Mental a remporté au festival de la fiction de La Rochelle 2019, le prix de la meilleur série dans sa catégorie.

voir la bande annonce sur allociné
Mental produite par black Sheep Films sort à partir du 25 Octobre sur FranceTV Slash



Envoyer à un ami
Partager l'article :