littérature

Littérature


Article de : Jacques André
psychanalyste, membre de l’Association psychanalytique de France (APF), professeur émérite de psychopathologie clinique de l’Université Paris-Diderot, directeur de la Petite Bibliothèque de psychanalyse (Puf). Derniers ouvrages parus : L’inconscient est politiquement incorrect (Stock, 2018), Lectures de Freud (Puf, 2019), La vie sexuelle (Que Sais-Je ?, 2019).

La revanche des méduses de Jacques André

Publié le 04/04/21

L’espèce humaine n’est pas une espèce parmi d’autres, elle est la seule à s’auto-détruire et à détruire les autres espèces. Sauf une… Profitant de la dégradation des écosystèmes marins, la méduse prolifère. Elle n’a aucun neurone, l’homme, depuis qu’il est sapiens, en a 86 milliards. Mais à la fin, qui l’emporte ? Figure privilégiée du totémisme psychanalytique et du sexe de la mère, lequel pétrifie celui qui ose le regarder en face, de quoi la méduse-gorgone est-elle aujourd’hui le symbole  ? À l’heure où la pulsion d’auto-anéantissement s’empare des quatre éléments : la terre, la mer, l’air et le feu, la symbolisation du désastre en terme de castration est presque devenue une aimable figure. La psychanalyse a pour toile de fond ces deux expériences anthropologiques fondamentales que sont la sexualité et la mort. Alternant essais et fragments cliniques, ce livre cherche à restituer le vif d’une expérience, tant individuelle que collective, dont l’inconscient, ce fonds le plus inacceptable de la vie psychique de chacun, est le secret horizon.

A lire, un chapitre de l'ouvrage intiulé judicieusement "L'enfant de la psychanalyse", déjà publié sur les enfants de la psychanalyse.



Envoyer à un ami
Partager l'article :